Eugène Brands
Une étoile filante dans le ciel de CoBrA
A shooting star in the sky of CoBrA


du 26 juin au 23 octobre 2022

 

Le Mouvement CoBrA, acteur essentiel dans l'histoire de l'art moderne n'aura duré que trois ans, de 1948 à 1951 mais aura profondément marqué toute la période artistique qui suivra.
 

Eugène Brands, esprit libre et créateur, très vite s’émancipera tel “une étoile filante dans le ciel de CoBrA” et produira durant toute sa vie une œuvre essentielle.
 

Aujourd’hui et pour la première fois en France, au travers de plus d’une soixantaine d’œuvres exceptionnelles, le Centre d’Art la Falaise rend hommage à cet immense artiste. 

Visuel Brands 300dpi.jpg

Peu avant la naissance officielle de CoBrA (acronyme de, Copenhague, Bruxelles, Amsterdam), ou pratiquement en même temps, le Groupe Expérimental Hollandais est fondé à Amsterdam en juillet 1948 par Karel Appel, Constant, Corneille, Theo Wolvecamp, Eugène Brands et de nombreux artistes néerlandais, en révolte contre l'art culturel. Ce groupe publie en septembre-octobre 1948 la revue Reflex où déjà s'annonce le mouvement CoBrA, et qui marque la constitution du Groupe Expérimental Hollandais. Ainsi se forment les prémices de CoBrA.

Le Mouvement CoBrA, acteur essentiel dans l'histoire de l'art moderne n'aura duré que trois ans, de 1948 à 1951 mais aura profondément marqué toute la période artistique qui suivra. 

Validé à Paris en 1948 par les poètes Christian Dotremont et Joseph Noiret et par les peintres Karel Appel, Constant, Corneille et Asger Jorn en réaction à la querelle entre l'abstraction et la figuration, ce mouvement commencera à se disloquer partiellement à partir de 1949 après l'exposition internationale au Stedelijk Museum Amsterdam, et définitivement sur déclaration en 1951. Ce qui ne signifie pas la fin de la production d'œuvres dans le prolongement de CoBrA qui sera au contraire beaucoup plus riche et plus libre après Cobra pour la plupart des artistes que ce mouvement a dynamisés.

Willem Sandberg alors directeur du Stedelijk Museum Amsterdam a été l'un des premiers à pressentir l'importance de CoBrA. Il l'a accueilli comme un groupe dans son musée dès novembre 1949, ce qui explique le grand nombre d'œuvres CoBrA que le musée conserve. On y trouve plus d'une soixantaine de tableaux d’Eugène Brands de 1948 à 1951.

Eugéne Brands, esprit libre et créateur, très vite s’émancipera tel “une étoile filante dans le ciel de CoBrA” et produira durant toute sa vie une œuvre essentielle.

Photo Nico Koster